www.ardechoise.com Index du Forum www.ardechoise.com
Bienvenue sur le forum de l'Ardéchoise
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Parcours Ardéchoise 2014 - Challenge Rhone Alpes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.ardechoise.com Index du Forum -> Vos Témoignages
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Laurent B



Inscrit le: => 08 Aoû 2014
Messages: 1
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: => Ven 08 Aoû 2014 18:44:21    Sujet du message: Parcours Ardéchoise 2014 - Challenge Rhone Alpes Répondre en citant

L’Ardéchoise, j’en entends parler depuis plusieurs années. De nombreux collègues de travail ou compagnons de route m’ont demandé de très nombreuses fois si je l’avais faite, et ma réponse était toujours la même : non ! C’est vrai je l’avoue, je suis un peu retissant aux cyclosportives à plusieurs milliers de partants. Mes deux dernières Marmottes à 6 000 partants m’ont donné des frayeurs avec quelques cyclos inconscients dans les descentes de col qui font prendre des risques inconsidérés aux autres (ces inconscients sont très peu bien évidemment car la très grande majorité font attention et respectent les autres cyclos).

Bref revenons à l’Ardéchoise, mon entreprise concours au Challenge Rhone-Alpes. Après sa participation en 2013 un collègue me vente l’organisation du challenge et de l’ardéchoise. Finalement, si j’ai la condition, je tenterai bien une participation en 2014.

Au printemps 2014, c’est décidé je candidate au challenge Rhone-Alpes sous les couleurs de mon entreprise sur le parcours « Ardéchoise de 220km ». Avec l’hiver doux je n’ai pas fait de pose et les bonnes sensations reviennent rapidement. Je m’organise pour faire des sorties plus longues et avec des dénivelés compris entre 1500 et 3500m. Au mois de mai, ma candidature est retenue et il me reste à faire quelques bonnes sorties pour savoir où j’en suis. Tout va bien, la condition est bonne (pour mon niveau).

Le 20 juin est déjà là, et c’est le départ pour l’Ardèche. L’organisation de mon entreprise et celle du challenge Rhône Alpes est top, transport, repas, nuit !! Un grand bravo à eux ! Nous avons un maillot distinctif rouge et noir à pois blancs.

21 juin matin, le réveil est matinal : 4h45. Petit déjeuner, transport jusqu’à Saint Félicien, on récupère les vélos (Eh oui, privilège du Challenge nos vélos sont gardés à côté du départ), petites photos et en route vers la ligne de départ. Le temps est au grand soleil, pas de nuage, pas d’orage annoncé par contre un peu de chaleur.

7h20, Robert Marchand prend le départ, je signe tout de suite pour faire encore du vélo à 102 ans !!

7h30 Départ de tous les coureurs.

C’est notre tour 7h35 je franchis la ligne de départ, avec le challenge nous sommes prioritaires. Et c’est parti, pour moi comme c’est ma première participation, difficile d’estimer mon temps, mon objectif est aux environs de 9h. Si c’est moins, ce sera très bien, si c’est plus ce sera bien aussi.

On commence par une petite descente de quelques km sans bousculade. Ensuite premier col de la journée. Après quelques km, je dépasse Robert Marchand, un petit coup d’œil mais beaucoup de respect pour ce qu’il fait. Mes sensations sont très bonnes tout de suite, mais la route va être longue et usante donc je décide de rouler à un bon rythme mais sans aller dans le dur. Le premier col se monte assez rapidement et le sommet du Buisson est déjà là. Ensuite un petit faux plat puis la première descente.

Au bas de la descente, Lamastre, cela fait plaisir de voir les animations et la déco dans les villages. Je suis dans un groupe qui roule bien et je décide de rester dedans. Deuxième col de la journée, pas très pentu, ça accélère par la gauche je prends la roue, les sensations sont toujours aussi bonnes, je me retourne le groupe n’a pas suivi. On se retrouve à 3, on fait la montée ensemble et le sommet arrive rapidement. Je descends tranquillement, sur la ligne de départ le speaker a annoncé quelques virages dangereux dans cette descente, finalement c’est pas plus mal de la faire à 3. Au pied de la descente le groupe nous rejoint. J’ai 30 de moyenne au compteur. La première bifurcation pour les Boutières, quelques cyclistes prennent à droite. Dans le village, toujours autant de personnes sur le bord. Je tape dans la main d’un petit garçon qui n’attendait que cela !

Vient le col de Mezhillac près de 20 km de montée. Je me retrouve dans un groupe d’une trentaine de coureurs, les premiers km de montée sont avalés sur le grand plateau, je prends quelques relais. Le village de Domas puis ensuite la pente s’accentue. Je décide de monter à un bon rythme et de prendre un groupe qui monte à ma main. A 4-5 km du sommet des coureurs reviennent de l’arrière, certains du groupe prennent la roue, je décide de ne pas y aller et de finir à la même vitesse (14-15km/h). Le sommet est en vue, la bifurcation pour la volcanique est sur la droite et un ravito à gauche. Je ne m’arrête pas, il me reste un bidon et j’ai amené de quoi m’alimenter, en effet j’ai parfois des soucis pour manger sur des grandes distances et le seul moyen de gérer ceci est de manger régulièrement tous les 10-15km, donc j’ai mon stock dans les poches.

Ensuite, c’est une longue descente vers Entraigues, je me retrouve avec deux autres coureurs, nous faisons la descente ensemble. La descente est très agréable j’en profite pour manger et boire. Au bas, je regarde le compteur, près de 30 de moyenne, c’est beaucoup mieux que mon objectif. Mais ce loin d’être fini, Il reste encore plus de 130 km.

En bas virage à droite et on attaque le col d’Aizac, la pente est plus raide ici. Je discute avec ceux qui m’accompagnent depuis le haut de Mezhillac, ils font tous les deux la « marathon » ! Je leur dis qu’ils sont courageux. On fait une bonne partie ensemble jusqu’au sommet. Un petit ravitaillement, je m’arrête faire le plein des bidons et manger, je souhaite aux bénévoles une bonne journée et c’est reparti. Une petite portion de plat puis la descente vers Burzet. Virage à droite puis tout de suite l’attaque du col de de La Barricaude. Au compteur près de 29 de moyenne, le premier portique de contrôle, il est 11h15. Avant le départ j’avais regardé quelques blogues et discuté avec des coureurs, ce col fait des dégâts, il fait 14km avec un peu plus de 5% de moyenne. Au pied un cycliste m’avertit, ce col est très dur. Il reste 115 km, je décide de monter le col à ma main sans plus et sans chercher à prendre des roues. Je fais la montée à 13-15km/h, je discute avec quelques cyclos. J’ai bien fait de faire l’ascension à mon allure, sans être très difficile en s'approchant du sommet je sens l’usure de l’ascension, la chaleur se fait sentir. 12h10, c’est le sommet. Un petit ravito est en vue, je m’arrête faire le plein de bidon, j’en profite pour manger et boire.

Et c’est reparti, le sommet du Gerbier des Joncs est à 12 km. Nous sommes sur un plateau, je roule avec plusieurs personnes, la vitesse est raisonnable tout le monde récupère de l’ascension. Le Gerbier des Joncs est en vue, il reste deux km avant le sommet, le pourcentage est un peu plus élevé. Parmi les coureurs, un des deux avec qui j’ai discuté au pied du col d’Aizac est là, au sommet il tourne effectivement à gauche pour poursuivre sur la « marathon », je lui souhaite bonne route. Au sommet on rejoint des cyclos des autres parcours, très joli vue sur l’Ardèche. J’attaque la longue descente vers Saint Martin de Valamas. La descente est très agréable et c’est le bon moment pour récupérer et se ravitailler. Je ne descends pas trop vite mais malgré cela je double de très nombreux groupes de coureurs, probablement sur la Volcanique. Le pied de la descente arrive et j’entre dans le village de Saint Martin dans un groupe d’une vingtaine de coureurs. Un ravito à côté du portique de contrôle, je m’arrête, je refais le plein des 2 bidons et je repars, il est un peu plus de 13h20. Il reste 70 km. J’ai bien récupéré dans la descente, un peu de fatigue dans les jambes mais rien d’alarmant après 150 km, les sensations sont toujours bonnes. Je décide de reprendre un bon rythme comme sur le début de parcours sans aller trop dans le rouge.

J’attaque le col de Clavière vers Saint Agrève, la pente n’est pas importante je reste sur le grand plateau et je double beaucoup de groupe. Il fait chaud mais il y a pas mal de partie à l’ombre. En se rapprochant de Saint Agrève, la pente s’accentue. Je fini la montée sur le petit plateau. Le village de Saint Agrève, on arrive sur un plateau, le sommet du col de Freydaparet est déjà là et j’attaque la descente. Il reste deux cols, ce n’est pas les plus longs mais pas les plus faciles non plus avec des pourcentages plus élevés et surtout l’accumulation des ascensions qui vous usent tout doucemement. En effet le col de Rauchepaule est assez court mais la pente est plus soutenue. Beaucoup de cyclos sont dans le dur, certains montent à pied et d’autres se reposent quelques minutes à l’ombre. Je fais la montée à 12-14km/h. C’est difficile de rouler en groupe, chacun roule à sa main. Je fais l’ascension seul en continuant de passer plusieurs groupes. Le village de Rauchepaule et nouvelle descente courte.

Le pied de la dernière montée de la journée, l’attaque du col est raide et les pourcentages font des dégâts, je vois un cyclo allongé, les pompiers sont là. D’après le profil la pente va s’adoucir avant le sommet. Je monte sur le petit plateau à ma main. Un virage à droite et la pente devient moins raide, sur la gauche un coureur vient de casser sa chaine, vraiment pas de chance si près du sommet et de l’arrivée. L’entrée dans Lalouvesc, toujours ces décorations et ces Ardéchois déguisés pour applaudir. La dernière descente, on roule à 3, bifurcation à droite dans la descente sur Saint Félicien, un petit groupe de 4 nous dépasse, on prend la roue. La descente est très roulante et rapide. L’arrivée à 5 km, on rejoint la route du départ en sens inverse. La dernière petite montée sur Saint Félicien. Petit virage à droite, je passe la ligne d’arrivée à 16h10. J’ai mis un peu moins de 8h35 au total et moins de 8h30 au compteur, c’est beaucoup mieux que mon objectif. J’ai bien géré la journée et les sensations étaient bonnes. Vraiment très joli parcours, à refaire.

Avant de conclure, je tiens à remercier tous ces bénévoles tout le long du parcours. Vraiment un grand merci, sans eux la fête ne serait pas aussi belle. Je tiens aussi à féliciter toutes ces personnes déguisés et tous ceux qui ont décoré les villages. Même si nous passons quelquefois un peu vite, cela fait plaisir de pratiquer ce sport dans ces conditions. Parmi toutes les cyclosportives où j’ai participé, c’est la meilleure organisation et de loin… Un grand bravo à eux, continuez comme cela ! Enfin, merci aussi à l’organisation du Challenge Rhone-Alpes, nous avons été choyés, les conditions idéales.
_________________
Laurent
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.ardechoise.com Index du Forum -> Vos Témoignages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com