www.ardechoise.com Index du Forum www.ardechoise.com
Bienvenue sur le forum de l'Ardéchoise
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ardèchoise 2015, et une de plus pour le derier de la classe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.ardechoise.com Index du Forum -> Vos Témoignages
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
cyclorameur
Cyclo promeneur


Inscrit le: => 23 Juil 2010
Messages: 17
Localisation: Picardie

MessagePosté le: => Lun 29 Juin 2015 5:38:12    Sujet du message: ardèchoise 2015, et une de plus pour le derier de la classe Répondre en citant

Temps idéal pour rouler: 15-20°, soleil mais un peu de vent NNo 15-20 kh avec coups de vent à 40-50 kh par brefs moments. Nous sommes plus de 15000 cette année. Organisation irréprochable. Très nombreux bénévoles investis dans la sécurité, l'assistance, l'organisation et dans les villages, ravitos, distribution de boisson, décoration, animation. Et le résultat est à la hauteur de l'engagement de tous ces gens. Sur St Fèl par exemple, des jeunes et même très jeunes, nous accueillent sur le parking "2 heures". Et leurs parents et grands parents dans le village des exposants, pour nous orienter, conseiller, surveiller et servir. Dans la maison de l'ardèchoise, distribution des dossiers avec numéro de dossard, facilité déconcertante pour trouver l'enveloppe. Stand des articles "ardèchoise", vente de boissons etc … mais attention ! tri sélectif pour les déchets avec 3 ou 4 sacs poubelles différents partout dans le village des exposants. Cette année, c'est "vélo propre" en priorité mais aussi "sécurité". Très bien, tout ça … Le départ est donné à 7h30 par Robert Marchand. Après une petite allocution répétitive sur la prudence, il nous souhaite à tous une bonne ardèchoise et ouvre la barrière de départ. Lui ne part pas car il a une tendinite à la main l'empêchant de freiner de façon sûre et efficace. Mais il a toujours "bon pied, bon œil", est toujours aussi jovial dans ses paroles et son rire reconnaissable entre tous. Bref, nous voilà partis. Tous contents d'y aller. Comme toujours, de St Félicien au Buisson, c'est un peu la cohue dans les ralentissements. Mais on arrive à se faufiler avec un peu de patience et d'adresse. L'ambiance est malgré tout, bon enfant. C'est l'ardèchoise ! Dans la descente vers Lamastre, on ajuste sa vitesse et l'on vérifie les réflexes. Ce premier cycle "col-descente" s'effectue sans problème. De même pour les Nonières. Au Cheylard, le flux se divise entre volcanique (entre autres) et boutières. Le vent est plutôt favorable. Pas grand-chose à dire. Et puis commence l'ascension vers le Gerbier. Lapras, Marciac, Pont, Dornas, Sardiges. Rien de spécial, ça roule bien. Et bien sûr, à partir de Sardiges, les choses se corsent un peu car la pente s'accentue et après le grand virage à droite, le vent n'est plus favorable. Mézilhac est atteint avec son ravito copieux. Le tuyau avec robinets d'eau du service d'eau est une excellente idée. J'en profite bien et cela évite de faire la queue à la table des boissons. Et puis on attaque la portion la plus exposée au vent, de Mézilhac au Gerbier. Pas si facile. Il y a un vent constant à 20 kh facile, avec des bourrasques parfois bien plus fortes de côté ou ¾ face, "duraille". Mais après le Gerbier, grande descente, St Martial, Arcens, St Martin. Et là, ça file même si le vent nous freine un peu. La montée de St Agrève est toujours la même évidemment. Cette année cependant, le vent est parfois bien gênant. Et cette côte est assez longue, d'autant que la fatigue des premières montées commence à se faire sentir. Mais là-haut, on arrive tout content et les petites côtes qui suivent, sont passées dans la foulée. Puis la descente et les quelques km de montée vers Rochepaule. Ensuite petite descente et l'on attaque la Louvesc. C'est la partie la plus dure de la volcanique car les réserves sont bien entamées par les 140 km et les cols précédents. Mais tout compte fait, c'est très faisable. Comme chaque année, il y a quelques personnes à pied et de petits groupes arrêtés à l'ombre pour "se refaire une santé" mais bien moins que l'an dernier où il faisait nettement plus chaud. Le retour sur St Félicien est une formalité car bcp de descentes, très peu de montées et du plat en légère descente. Tout va bien. Le pire, c'est le risque d'accident car on est proche de l'écurie et les chevaux se lâchent un peu. Il faut comprendre …

Moi dans tout ça ? … eh bien, toujours dernier de la classe en sport au "bahut", là j'étais plutôt bien. On m'a bcp dépassé, surtout sur le plat. Mais en côte, c'était moitié-moitié. Donc, comme examen de rattrapage 50 ans après, c'est plutôt bien. Et par rapport à mes 4 précédentes ardèchoises, j'ai l'impression d'avoir moins forcé. Autrement dit, l'âge n'a pas tout cassé. Je suis resté en lipolyse une très grande partie du temps, du départ jusqu'à Sardiges. Bien sûr, le vent m'a aidé. Après le pont de Sardiges, je me suis mis au milieu de ma zone de glycolyse aérobie, en contrôlant bien le cardio. A Mézilhac, j'étais encore très très bien, comme jamais dans mes 4 autres volcaniques. Par contre, pour tenir contre le vent, de Lachamp au Gerbier, je me suis trouvé un poisson-pilote pour me couper le vent. Cette année, c'était Vincent T. un jeune, de grande taille et qui roulait très régulier. Merci Vincent. La descente du gerbier s'est "royalement" passée et m'a parue très courte. Rien à voir avec ma 1ère, ds la pluie et le froid. La côte de St Agrève, que je pensais assez facile, a été rendue un peu plus difficile par le vent cette année. Mais là aussi, je me suis trouvé un bon poisson-pilote, un gars de la région de Grandvillers, pas loin de chez moi, Yohann V. Alors là, j'ai un peu souffert car je me suis accroché à sa roue sans trop regarder mon cardio et j'ai tenu "coûte que coûte". Et j'ai été presque toujours en glycolyse anaérobie. Je n'aurais pas dû mais, piqué au jeu de suivre un gars de 30 ans de moins que moi et qui me coupait si bien le vent, impossible de résister. Et comme ça, St Agrève est arrivé bien plus vite que prévu. Content quand même. Pas de souvenir précis sur Rochepaule sauf arrêt ravito léger et surtout boisson (à sec) car sauté ts les autres depuis mézilhac (trop de monde). Bien sûr, j'étais moins fringuant dans la Louvesc après mes efforts prolongés en anaérobie dans la côte de St Agrève. Là, je suis devenu bcp plus raisonnable pour arriver à finir sans tt kc. Je redoutais de ne pas tenir les km de % plus forts. Mais ça s'est bien passé, même si parfois un peu dur. Au global, début facile et très bien géré car pas du tout forcé. Ensuite, derrière mes poissons-pilotes, je me suis bien protégé. Mais j'y suis allé un peu fort dans la montée de St Agrève. Alors, bien sûr, la Louvesc, c'était moins évident.

Côté paysages et villages ardèchois, pour moi, c'est toujours une journée d'exception, une portion d'éternité comme je dis dans mes précédents comptes-rendus. Quant aux villages, j'ai bien apprécié décorations et animations à thème. A Pailharès, c'était halowen, bien. Lamastre, toujours pavoisé, avec le thème du sport (ça me donne des idées pour l'an prochain (canoé)). Lapras, petite déco sympa. Pont avec ses chanteuses léopard. Dornas avec ses autres chanteuses qui nous appelaient par nos noms. Sardiges avec ses décos de fleurs, animaux de la ferme, roues de vélo colorées de jaune et mauve qui tournaient au vent. Lachamp avec ses mexicains en sombreros et panchos. Et de la musique partout, comme dans la montée de la Louvesc, jazz band, métalo, piano mécanique, accordéon. Et puis tous ces gentils bénévoles, plus ou moins débordés par leur impossible tâche devant tant d'assoiffés-affamés, obnubilés de la pédale à enfoncer désespérément 80 fois par minute, pour faire avancer cet engin de malheur appelé vélocipède, mais qui pourrait tout aussi bien s'appeler "rocher de Sysiphe" … bref, des bénévoles comme on ne peut imaginer qu'il y en ait et surtout autant. Et puis encore, tous ces enfants, mains tendues à claquer en série au passage. J'en ai claqué une bonne centaine. Et des petits bonjours de la main aux tout petits tenant à peine debout et que leurs mères incitaient à nous applaudir. Et pour finir, les pom-pom girls qui nous accueillaient à l'arrivée … ah ben tout ça, c'est des trucs à vous retourner les sangs !

En résumé, belle ardèchoise, beau pays que l'ardèche, bonnes gens que les ardéchois ! Que la montagne est belle, sacré Félicien, la France …. Mais Jean Ferrat le dit bien mieux que moi. Car oui ! Nous avons un beau pays. Et une preuve de plus s'il en fallait: on vient de plein d'ailleurs pour "faire l'ardéchoise". Bravo l'Ardèche, continuez ! Très grand merci à vous tous du jaune et mauve ! Et moi, je reviens l'an prochain, évidemment.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.ardechoise.com Index du Forum -> Vos Témoignages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com